J’ai dit NON ! Tu comprends ce que ça veut dire NON ?!

C’est marrant comme les enfants comprennent tout, très tôt. Sauf le non. On a l’impression que c’est le seul mot qu’ils n’arrivent pas enregistrer. Et le raisonnement général, c’est de dire que l’enfant fait exprès pour nous agacer. (Quand je parle de l’enfant, c’est jusqu’à 6ans. Si votre môme a 18 ans, ça relève d’un autre type d’incompréhension…Vous m’aurez comprise.)

La réponse, je vous le donne en mille, c’est NON. NON, ils ne font pas exprès pour nous gonfler de ne pas comprendre le NON. Pourquoi ils ne captent pas alors ?

POURQUOI ?

  1. Je rappelle que le cerveau de l’enfant est immature jusqu’à 6 ans environ. Le petit chat des bois (ou gros lapin des montagnes, comme vous préférez) ne peut donc pas construire de stratagèmes visant à vous énerver. Il ne sait tout simplement pas le faire.
  2. Quand vous énoncez une phrase négative du type  » NON ! Ne touche pas aux croquettes du chat, c’est caca* », cela représente 2 consignes et 1 explication : touche + interdiction + beurk. Le jeune cerveau a déjà du mal à mémoriser une seule consigne. Alors, votre interdiction, vous pouvez toujours la beugler sur tous les tons et dans toutes les positions, elle n’arrivera pas jusqu’aux neurones concernés.
  3. A leur naissance, les tout petits se construisent comme s’ils ne faisaient qu’un avec leurs parents. S’opposer à une interdiction est un signe d’affirmation de soi en tant que personne à part entière. C’est nécessaire au développement de l’enfant.
  4. Rappelez vous, les enfants sont des Indiana Jones en puissance. Ils veulent découvrir le monde à tout prix. Un NON signifie qu’ils passent à côté d’une découverte, qui est parfois impérative pour eux. NON, tu ne montes pas les escaliers. Je peux vous garantir qu’un jour ou l’autre, l’enfant montera les escaliers.
  5. Il peut arriver parfois que vous ne croyez pas au NON que vous énoncez. L’enfant se sent alors dans une position d’incertitude, ce qui est très destabilisant pour lui. Il sent que vous n’avez pas confiance en vous, alors lui même n’a pas confiance en vous. Il cherche alors à détourner l’interdiction et à vous tester. Pas pour vous agacer mais pour rechercher des limites précises et claires et retrouver ainsi une situation sécure. Plus ce genre de situation est fréquente, plus l’enfant aura du mal à accepter les interdictions et les limites car cela représente pour lui de l’insécurité.

 

Ah bah je le savais, ça veut dire qu’on leur laisse tout faire, et après regarde ce que ça donne, les mômes ne savent plus obéir.

 

Je peux continuer ou on fait du nia nia nia ?

Donc, comment peut – on faire pour que l’enfant arrête de taper sa petite voiture sur notre buffet Louis XIV ? Car personne n’aimerait voir son buffet Louis XIV dégommé à coup de porshe miniature. Ni son buffet Ikea d’ailleurs.

COMMENT ?

  1. Essayez de dire STOP plutôt que NON. La signification est beaucoup plus claire et donc plus efficace. Effet garanti.
  2. Utilisez des tournures de phrase positives. Exemple : au lieu de dire « Ne fais pas rouler ta petite voiture sur le buffet Louis XIV », dites plutôt « je préfère que tu fasses rouler ta voiture par terre ».
  3. Déplacez l’interdiction pour qu’elle se transforme en accord. L’enfant veut grimper sur la table basse Louis Philippe. (c’est chargé chez vous, nan ?) Manifestement, son envie, c’est de grimper. Expliquez lui qu’il peut grimper mais que vous préférez que ce soit sur le canapé (comment ? C’est un canapé recouvert de soie de Chine du 4ème siècle ? Ben vous le mettez sur le bon coin à un bon prix et vous investissez dans du non fragile. Ou vous revendez les mômes et vous ouvrez un musée. Mais vous me lâchez la grappe avec vos meubles, ce n’est pas le sujet.)
  4. Révisez vos critères pour dire NON : est ce que parfois, vous ne pouvez pas dire OUI ? En fait, pouvez vous essayer de dire OUI pour le maximum de choses possibles ? Bon pour le buffet, c’est évident, on va pas laisser le môme bousiller l’héritage de mémé Gigi. En revanche, si l’enfant veut vous aider à porter un paquet de nouilles au supermarché par exemple, et qu’il veut vous aider à le porter pendant toooooouuutes les courses, vous ne pouvez pas dire OUI ? Ca ne va pas faire de lui un déliquant parce qu’il ne range pas les pâtes dans le chariot…
  5. Expliquez clairement d’où vient l’interdiction : STOP. Je préfère que tu fasses rouler ta voiture par terre. Ce buffet est fragile et il compte beaucoup pour moi. Merci.

 

Dans tous les cas, faites appel au dieu de la répétition. Un enfant ne va pas piger l’interdiciton tout de suite, ni peut être l’accepter tout de suite. Répétition, répétition, répétition ! C’est une des lois de l’apprentissage. Et pour vous aussi. Tout ceci n’a rien de très naturel au début. Il faut juste changer d’habitude avec de l’entrainement.

PS : le dieu de la répèt, il ne hurle pas, il peut dire les choses avec fermeté et clareté, mais il ne hurle pas. Merci de votre compréhension.

* Note de la Pro, (qui est une amie éducatrice et qui connaît plein de trucs qu’elle veut bien partager avec nous !) : il vaut mieux ne pas dire « c’est caca » d’ailleurs. En effet, en associant le mot caca à la notion de saleté, au moment de la propreté, l’enfant risque d’associer le fait de faire caca à quelque chose de sale. Et ça ne va pas rendre les choses faciles. Qu’est ce qu’on dit à la place ? Ben…sale.

 

 

 

 

 

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. SYLVIE BOESCH dit :

    Plutôt que leur dire ce qu’il est interdit de faire, apprenons-leur ce qu’il est possible pour ouvrir leur « chant » des possibles, en fixant des limites en douceur plutôt qu’en punissant systématiquement. Quand on explique les choses, l’enfant comprend mieux et accepte car il apprend à anticiper, à devenir acteur et pas seulement spectateur de sa Vie.

    J'aime

    1. labigsouris dit :

      Tout à fait d’accord Sylvie! Comprendre est fondamental pour aborder la vie de façon plus apaisée, quel que soit notre âge !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s