Les enfants n’ont pas de filtre. Explication.

Ce matin, en sortant de chez vous, avez-vous croisé votre voisine avec sa culotte sur sa tête ou le chauffeur du bus avec un stylo dans le nez ? A priori, non. Et vous savez grâce à quoi ces braves gens ont mis leur slip dans le bon sens et au bon endroit ? Grâce au contrôleur inhibiteur.

C’est quoi ÇA ?

Le contrôle inhibiteur fait partie des trois fonctions exécutives principales, avec la mémoire de travail et la flexibilité cognitive (que nous verrons plus tard). Ce sont des processus cognitifs qui sont fondamentaux pour agir de façon organisée, logique, planifiée face à une situation nouvelle, non automatique, pour atteindre un objectif.

Le contrôle inhibiteur est la fonction qui fait office de « filtre ». Il nous permet de ne pas nous laisser distraire par ce dont nous n’avons pas besoin ou de ne pas agir comme ci ou comme ça selon un objectif donné. Par exemple, quand vous devez mettre une culotte le matin,pour poursuivre, je rappelle, un objectif d’hygiène et de confort, plusieurs choix s’offrent à vous (qui a dit « et si on met des boxers »? ) :

  • mettre le slip de votre mari ou la culotte de votre femme
    • Or grâce à votre contrôle inhibiteur, vous ne vous laissez pas distraire, vous cherchez seulement dans votre tiroir mal rangé
  • mettre la dite culotte sur votre tête, sous votre bras ou sur votre pantalon
    • Or vous savez à quoi sert une culotte et donc où vous devez la mettre pour servir cet objectif
  • (pour les messieurs surtout), pour faire du sport, vous ne choisissez pas le slip avec élastiques trop serrés, vous choisissez votre « caleçon de sport ». Mais siiiiiiiiiii vous savez, le blanc devenu gris, troué, prêt à se déchirer, avec élastiques en fin de vie et vous dites, dix minutes avant de partir « t’as pas vu mon caleçon de sport? »

 

Assez rigolé. Pour un enfant, cette fonction est vitale pour se développer comme il faut ! En effet, sans ce contrôle, un enfant aura  du mal à se concentrer, à contrôler ses émotions, il sera incapable d’attendre son tour ou de s’arrêter avant de shooter dans la grande tour en cubes construite par le copain. On peut ainsi comprendre le résultat de recherches qui montrent que le contrôle inhibiteur prédit la qualité des relations et de la réussite sociale d’un enfant, de façon plus efficace que le Quotient Intellectuel* !

POURQUOI ON DIRAIT QUE MON GAMIN EST DÉNUÉ DE CONTROLE INHIBITEUR ?

Parce qu’au début de la vie, c’est le cas. En effet, ces fonctions exécutives ne sont pas fournies dans le package à la naissance. Il faut les aider à se constuire. Pour cela, il existe une période propice chez les enfants : entre 3 et 5 ans. C’est d’ailleurs la période du « c’est moi qui fait tout seul ». Avant, tu peux te brosser Martine, l’enfant continuera à lancer sa cuillère par terre, à lécher ses crottes de nez et à vouloir faire rentrer des ronds dans des carrés pour cause de contrôle inhibiteur inexistant.

COMMENT ON FAIT POUR LES AIDER ?

Je viens de vous le dire.

  • ON LES LAISSE FAIRE SEULS ! En gagnant en autonomie, les circuits neuronaux vont comprendre petit à petit quels gestes ils peuvent faire pour quels objectifs. Pour manger, il faut mettre la cuillère dans la bouche, pas dans l’oeil. Pour réussir à savoir combien de jours il reste avant Noël, il faut faire une soustraction, pas une multiplication.(à ce sujet, POURQUOI ON NE TROUVE PLUS DE CALENDRIERS DE L’AVENT APRES LE 30 NOVEMBRE ?! C’est scandaleux.)
  • ON LES IMPLIQUE DANS LE QUOTIDIEN. Pas besoin de vous précipiter sur fonctionsexecutives.com pour chercher des exercices pénibles qui feraient soi-disant de votre gamin un champion de l’inhibition. Faire le ménage suffira. Appelez la DASS si vous voulez, en attendant ma fille saura se contenir ET faire la poussière. Car faire la poussière, ça demande de ne ramasser que les saletés et pas le chandelier offert par belle-maman (il est magnifique.et belle-maman suit le blog), de ne pas essuyer le chat et  de ne pas lécher le chiffon. Et hop :

5min de ménage + 10sec de brossage de dents + mettre une boule dans le sapin

=

CONTROLE INHIBITEUR RENFORCÉ !

En outre, à cette période de leur développement, c’est là qu’apparaissent souvent les crises fulgurantes des enfants. Une des explications peut résider en ce qu’ils sont habités par une furieuse envie naturelle de faire seul, et renforcer ainsi leurs fonctions exécutives. Malheureusement, ils sont souvent bloqués par les adultes : » je vais te mettre tes chaussures pour aller plus vite. Je vais te donner à manger pour ne pas salir. Je vais te porter pour que tu ne tombes pas dans les escaliers. « 

Donc pour vous, exercice pour demain : je dégaine mon contrôle inhibiteur et je résiste à la tentation de faire à la place de mon enfant. Merci pour lui, vous me remercierez plus tard. De rien, c’est gratuit.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • * voir l’expérience du Chamallow et les explications associées sur le site de Céline Alvarez ici, ainsi que l’article complet sur les fonctions exécutives, au même endroit
  • La première partie de cette synthèse réalisée par Adele Diamonds, professeure en neurosciences : adele_diamond_school_readiness_conference_2009-11_fr
  • Et comme je sais que vous aimez les exemples à expérimenter, regardez ce dossier et les activités proposées. (destinées aux enseignants mais certaines sont sympa à faire, juste pour rire quoi, notamment le test de Stroop) : fonctions-executives-et-tests

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s