Hey Santa, en vrai, t’existes ou pas ?

On est le 23 décembre. Pendant que vous courez partout pour terminer vos cadeaux, je réfléchis à une question importante (car moi j’ai le temps, je suis organisée), que je vois fleurir un peu partout : doit-on laisser les enfants croire au Père Noël ?

LE PERE NOEL PEUT ETRE MAL VU

En effet, pour certains enfants, le Père Noël c’est :

  • Un gros monsieur à barbe blanche qui vit en hermite au fond des bois, sous la neige avec des lutins et des animaux qui parlent et qui volent. Vu comme ça, ça peut éventuellement faire flipper effectivement… Sauf qu’ils ne construisent pas cette représentation tout seuls, les enfants…
  • Toujours un gros monsieur que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam, qui te surveille depuis un nuage placé juste au dessus de ta maison. Et il passe ses journées à juger si tu te comportes correctement ou non. Puis il te colle sur une liste : celle des méritants bien sages ou des punis pas sages – la liste rouge. Et si tu es sur la liste rouge, adieu le camion des poubelles PlayMobile ou la cuisinette Ikea. Pas hyper magique non plus. Faudrait peut être changer de discours en fait.
  • Un monsieur avec un gros ventre, une barbe qui sent le plastique et qui pique, des joues qui transpirent, qui te prend de force sur ses genoux pour prendre une photo. Ça fait plaisir à tes parents alors que toi, tu veux juste ton doudou et qu’on te lâche la grappe avec ce gros type. En plus il te demande si tu as été sage… Non mais mec, regarde sur ta liste, il paraît que c’est ton job, mes parents me le répètent tous les jours. » Toujours pas de magie, effectivement. En même temps, je vois pas pourquoi vous vous achernez à vouloir une photo de votre môme qui hurle dans les bras d’un inconnu…

Et, pour certains parents, le Père Noël c’est :

  • Toujours un gros monsieur, que j’appelerai Jojo la menace : « si tu ne te brosses pas les dents, le Père Noël ne passera pas « , « si tu ne ranges pas ta chambre, je pense que le Père Noël va t’oublier », « tu sais que quand tu arraches les poils du chat, le Père Noël te voit ? Je dis ça comme ça hein… ». Le gentil monsieur devient un outil d’éducation efficace. Sur un durée d’environ 17 secondes. Que vous utilisez donc 362 fois par jour. Faudra peut être revoir votre notion d’efficace et relire l’article sur l’inutilité de la menace et de la peur pour éduquer son enfant… Et ben oui, ça s’appelle une menace et du chantage même, voyez les choses en face. Le père noël ne passera pas pour vous non plus. Et toc.
  • Un gros relou qui doit faire des cadeaux à tout le monde, qui est le symbole de la société capitaliste et consumériste, de l’individualisme, du pouvoir de l’argent, de l’avoir et non de l’être, de la finance sans limite, du…Ouais ça va, on a saisi. Je crois surtout que vous ne savez pas quoi offrir aux gens,  et que ça vous pompe l’air d’aller à la FNAC quand toute la ville y est aussi, errant dans les allées à la recherche d’une idée faramineuse. Encore une fois, fallait vous organiser. Pas de Père Noël pour vous non plus. Bim.
  • Un mensonge. Et on sait que mentir, c’est pas bien.
  • Un souvenir pourri : le jour où vous avez compris que le bon vieux Santa n’existait pas à cause de tonton Hubert. Vous l’aviez surpris en train d’enfiler la barbe et le faux ventre un 24 décembre, où Mamie avait cramé la dinde et la cousine Flora avait la gastro. Pour vous le Père Noël c’est un mensonge, une trahison de vos parents, un abandon. Pas envie de transmettre ça à vos mômes du coup…

 

MAIS LE VIEUX GROS MONSIEUR C’EST AUSSI :

  • Un personnage enchanté et féérique qui vit dans un monde magique, avec des rennes qui parlent et qui volent certes, mais qui sont hyper cools  et qui ont des noms hypers sympas : Rodolphe et Rudolph, Sven et Filderglück. Des finlandais. (moins chers que les laponiens). En plus, le Père Noël travaille avec des lutins drôles et malicieux, qui l’aident dans la joie et la bonne humeur et dont le but principal dans la vie est de faire plaisir. Qui a dit « on peut faire plus cucul » ? Lisez des bouquins sur le lâcher prise, ça vous fera pas d’mal.
  • Un vieux monsieur à qui tu peux écrire une lettre et lui raconter tes secrets et tes envies. Ca ne veut pas dire qu’il répondra à tous tes désirs mais tu peux au moins les exprimer à quelqu’un. Le Père Noël peut apprendre à accepter que non, dans la vie, on ne peut pas tout avoir.
  • Il peut aussi te montre qu’être ensemble, c’est important et que recevoir des cadeaux, c’est sympa, mais qu’en offrir, c’est aussi un plaisir. Pour rappel : plaisir d’offrir, joie de recevoir. Si vous êtes fâché avec la belle-soeur et la belle-mère ? Et bien effectivement, ce n’est pas le Père Noël qui va régler ça. Mais vous pouvez peut être y remédier, en vous renseignant sur le pardon, la communication non violente,et en méditant sur le fait que le changement, ça commence d’abord par soi.
  • Le Père Noël est bien sûr un mensonge. Mais c’est un joli mensonge, certes porteur d’une illusion, d’un rêve, d’un monde fantastique, qui va se transformer en désillusion, mais ça aussi c’est la réalité. En grandissant, un enfant apprend à vivre dans le réel, avec ses bonheurs et ses difficultés. Si ce n’est pas le Père Noël qui apprend ça aux enfants, ce sera autre chose. Le Père Noël n’a pas le monopole de la déception et vous ne pourrez jamais aller au devant des croyances qu’un enfant pourra se fabriquer (un copain imaginaire, un chien qui parle, un doudou vivant)

 

Finalement, la réponse vous appartient : ce n’est ni bon ni mauvais de laisser croire au Père Noël. Je crois en fait que la question à se poser est plutôt la suivante : que représente Noël pour l’enfant que vous avez été et pour la famille dans laquelle vous avez grandi. Il s’agit ainsi, peut être, de laisser de côté ses propres amertumes pour se laiser aller à un peu de magie et de candeur.

Est-ce que moi j’y crois ? Huuummm, pas le temps de vous répondre, je dois préparer la valise : demain soir, pour le réveillon, on est chez Harry Potter.

Bonnes fêtes à tous !

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Coralie dit :

    Le père Noël pour moi, c’est d’abord la magie !
    Je n’ai jamais aimé l’idée du mensonge, et quand mon ainé a compris l’embrouille, je lui ai dévoilé d’un coup les cloches et la souris… en lui précisant que maintenant, il n’y avait plus de mensonge entre nous, mais que j’avais aimé l’aider à rêver.
    Aujourd’hui, je ne le regrette pas : je vois ma fille de presque 10 ans, broder la magie pour ses petits frères, puis venir se blottir dans mes bras en pleurant : « pour moi, c’est fini la magie de Noël !! ». Bien sûr, je reçois le sentiment : « Je sais, c’est triste, c’est tellement chouette de croire au père noel… » Mais quand meme : la magie ma loulette, elle est encore là : c’est celle d’être ensemble, et de célébrer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s