Parentalité positive : est-on obligé de manger du quinoa ?

Quand je me suis petit à petit transformée en Big Souris (voir ici ma métamorphose), mes proches et d’autres ont eu peur que j’emmène toute ma famille (Monsieur, Petit-Chaton et le chat) vivre dans une yourte. Une yourte dans laquelle on préparerait des soupes de plantes médicinales trouvées dans un hypothétique voyage en Inde et au Tibet, offert par des moines bouddhistes. Une yourte dans laquelle il n’y aurait pas de chauffage et où on dormirait tous ensemble dans une seule pièce avec nos chèvres et nos chats. Une yourte où ça sentirait le feu de bois et les toilettes sèches…

Sauf que moi j’ai jamais eu envie d’aller vivre dans une yourte et c’est pas demain la veille que je vais investir. Etre dans la parentalité positive, ça ne veut pas dire déclarer la guerre à tout ce que vous êtes et avez été jusque là. Prenons quelques exemples voulez-vous?

EST CE QUE JE DOIS METTRE MES ENFANTS DANS UNE ECOLE POUR BOBOS QUI COUTE CHER ?

C’est bien connu, si c’est cher, c’est que c’est de la bonne qualité. STOOOOP ! Toutes les écoles dites alternatives qui poussent un peu partout, notamment Montessori, représentent des alternatives intéressantes (voir mon article sur les écoles démocratiques). Cependant, elles prennent tout leur sens si et seulement si :

  • les équipes sont réellement engagées dans la bienveillance, la coopération et si elles comprennent et entendent les besoins fondamentaux d’un enfant. Et ça, ça existe dans l’Education Nationale.
  • vous choisissez ce genre d’école pour la bonne raison, et en pleine conscience : le bien être de votre enfant et le respect de qui il est. Si vous collez petit chaton chez Montessori dans le seul but de lui offrir plus de chances de réussite face au reste des élèves du public, alors vous devez revoir vos classiques : coopération remplace compétition. Et ça, ça existe aussi dans l’Education Nationale.

EST CE QUE SI JE VAIS CHEZ McDO JE SERAI DESTITUÉ (E) DE MON STATUT DE SUPER MAMAN OU DE SUPER PAPA?

Au risque de me faire fouetter, je pense qu’aller au fastfood, manger du Nutella ou offrir à nos mômes deux Dragibus et un croco Haribo ne va pas à l’encontre de la parentalité positive. Hooo laaaaaa ! Posez vos bottes et vos cravaches, et descendez de vos grands poneys. Je tente juste de dire que même si vous n’allez pas au marché, même si vous n’aimez pas le tofu, et même si vous aimez manger de temps en temps un petit BigMac avec vos petits chatons (je ne le dirai pas va), vous êtes quand même dignes d’être des parents positifs ! Je crois que c’est la recherche de l’équilibre qui prime. De la même façon que l’on dit que les régimes sont nocifs pour la santé, et qu’il vaut mieux manger équilibrer dans son ensemble (un McDo le midi, une soupe et du pain le soir), la parentalité positive demande, à mon avis, la même chose : pas d’interdits extrêmes qui ne feraient que créer l’effet inverse. Et puis aller chez Burger King, c’est meilleur.

EST CE QUE JE DOIS LAISSER MON ENFANT ME TAPER ?

Oui, évidemment. De préférence avec un marteau. Non mais sérieusement ! La parentalité positive ne suggère pas de laisser les enfants faire ce qu’ils veulent sans limite. La parentalité positive suggère d’aimer ses enfants et de leur donner la liberté de vivre comme ils sont au sein d’une société. Et une société, c’est fait avec des autres. Or mettre des baffes, mordre, pincer, hurler, casser n’a jamais franchement permis de vivre sereinement avec les autres. La différence réside en la façon de transmettre et de poser les limites. La parentalité positive propose de montrer l’exemple, en ne tapant pas, en ne criant pas, en ne punissant pas. Elle propose plutôt de câliner, même face aux cris, d’écouter, d’expliquer et de parler, de faire réparer plutôt que d’envoyer au coin.

EST CE QUE JE DOIS ALLAITER MON ENFANT JUSQU’A SES 15 ANS ?

Si ça vous dérange, non. Ce n’est pas une obligation. Il s’agit là d’un choix. Si vous avez envie d’allaiter votre enfant aussi longtemps que possible, alors faites. Si ça vous gave rapidos et que vous n’en pouvez plus, alors arrêtez. C’est simple et c’est votre choix. Aller, question suivante. Pardon ? Et pour le cododo ? Vous relisez cet article et vous vous abonnez à mon blog pour ne pas poser deux fois les mêmes questions.C’est fatiguant.

EST CE QUE JE DOIS PARTIR VIVRE DANS UNE FERME ABANDONNEE A RETAPER EN PLEINE CAMPAGNE ?

Bon, on va arrêter les bêtises maintenant. Vous partez vivre avec des moutons et des ponchos en poils de lama du Pérou si ça vous chante. Vous mangez du tofu, si ça vous fait plaisir. Mais surtout vous posez vos clichés et vos idées reçues, et vous lâchez du lest.

La parentalité positive, c’est avant tout parvenir à être soi en aidant son enfant à devenir lui. On oublie la culpabilité, le jugement et le contrôle de tout tout le temps. Et je vous pose donc la question suivante : vous êtes qui, vous ?

 

POUR ALLER PLUS LOIN

  • On lit et relit Isabelle Filliozat et Catherine Gueguen sans tout prendre au pied de la lettre et en adaptant à votre vraie vie
  • Si vous n’avez pas le temps, une super nana (oui, autre que moi) le fait pour vous et le résume et l’explique là : les 6 doigts de la main
  • Et un super papa vous donne plein de conseils et partage ses idées ici : papa positive.

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. coralie6doigts dit :

    Waouh !!! Je suis citée en référence à cote de Filliozat et Gueguen pour aller plus loin ?? Non mais quel honneur tu me fais !! merci !

    >

    J'aime

  2. labigsouris dit :

    Quand c’est écrit avec le coeur et l’expérience du concret, ça marche aussi bien que Filliozat et Gueguen !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s