Faut-il laisser le choix aux enfants ?

Jouons au jeu des deux familles. D’un côté, les Pakestion et de l’autre les Auquédac.

Chez les Pakestion, quand tu as moins de 18 ans, voire moins de 45, tu as le droit de choisir… rien. C’est ta mère qui choisit tes chaussettes, ton père qui te dit ce que tu vas faire comme sport, et ta mère qui choisit le goût de ton yaourt au dessert.

Chez les Auquédac, c’est le contraire. Tu as le droit de choisir… tout. C’est toi qui choisit les chaussettes de ta mère, le programme téloche et l’heure du coucher qui va avec, le goût de tout ce que tu manges à tous les repas, à savoir pâtes / ketchup.

Et ben je vais vous dire un truc : le jeu, c’est de ne surtout pas choisir à quel camp vous appartenez. Il existe un autre chemin, parce que, encore une fois, les extrêmes, j’y crois pas trop.

POURQUOI LAISSER LE CHOIX, QUAND C’EST POSSIBLE ?

  • CHOISIR, C’EST ETRE RESPONSABLE. Choisir, ça veut dire prendre une décision. Et quand on prend une décision, la seule personne responsable du résultat, c’est soi même. Donc si, dès le départ, on laisse l’enfant faire ses propres choix, il comprendra rapidement qu’il y a des conséquences à ce qu’il fait et qu’il doit les assumer.Si tu choisis les sandales alors qu’il fait -12, tu vas vite comprendre que tu as pas fait le bon choix… En revanche, on peut expliquer que quand il fait froid, il vaut mieux choisir entre les baskets ou les bottes.

 

  • CHOISIR, C’EST ETRE AUTONOME. Disons qu’à 5ans, on trouve normal qu’une maman ou un papa choisisse les chaussures de son enfant le matin. Mais à 18 ans, quand il faut faire LE choix de sa vie, à savoir, je fais quoi après le bac,  on dirait qu’il faut être capable de se débrouiller tout seul d’un coup. Et donc, ça ne marche pas. Est ce qu’on pourrait pas trouver un équilibre dès le départ, entre adultes et enfants ? Genre, maman et papa, les profs, la tante, la conseillère d’orientation, les vieux quoi, sont là pour t’aider à choisir quand tu as besoin, mais la décision t’appartient. Du coup, quand arrive la fameuse majorité magique,  les vieux ne deviennent pas des vieux cons et les jeunes ne deviennent pas des jeunes incapables. Et hop, le tour est joué. Votez pour moi.

 

  • CHOISIR, C’EST AVOIR LE DROIT D’ETRE SOI. Et du coup, si on fait ses propres choix, on choisit ce qui nous ressemble. Donc, en laissant l’enfant prendre des décisions, on lui offre la plus belle chose qu’il soit : la liberté d’être lui ! Imaginons, vous êtes plutôt du genre pantalon noir et chemise blanche. Et je débarque et vous impose un pantalon rose à pois verts. A tous les coups, au boulot, vous allez vouloir disparaître dans un coin parce que vous ne vous sentirez « pas vous ». Alors pourquoi on impose ça à nos gamins ? C’est pas en les obligeant à porter un pantalon vert à pois qu’ils vont se sentir transcendés par un respect infini pour nous, parents !

 

COMMENT ON FAIT ?

  • ON CADRE et ON SECURISE. Au départ, l’enfant a besoin d’apprendre les règles et les cadres dans lesquels il peut faire ses choix. Evidemment, on ne va pas lui laisser le choix entre mordre, taper et déchirer le papier peint pour exprimer sa colère…

Exemple : A table.  » Comme on a mangé des tomates en entrée, des pâtes, des haricots et du poulet ensuite,  tu peux choisir un laitage, pour que ton repas soit équilibré. » Et après, laissez votre môme se débrouiller avec son p’tit filou ou sa danette. Et si vous ne voulez pas qu’il mange de danette, bah vous en achetez pas ! Vous prenez des yaourts au lait de chèvre ou au lait de soja. Sauf qu’il faut pas venir se plaindre après s’il bouffe rien votre gamin. Et tout ceci ne signifie pas que l’enfant peut choisir ses repas à la carte …

  • ON SOUTIENT ET ON FAIT CONFIANCE. Quand l’enfant fait un choix et qu’il se trompe, il ne s’agit pas de lui dire ensuite « je te l’avais bien dit, na na na na nèreuh ». Il s’agit de lui dire qu’il a le droit de se tromper et de valoriser avec lui ce qu’il a appris. C’est comme ça qu’il apprendra de ses erreurs. En plus, choisir, ça veut dire prendre une décision donc ça veut dire prendre un risque. C’est la vie, c’est comme ça. Donc si, pour la première fois, il choisit de boire au verre plutôt qu’au biberon, de monter les marches seuls plutôt que dans vos bras, d’essayer, d’expérimenter, de vivre, quoi, bah vous l’encouragez avec un grand sourire, même si vous avez peur qu’il se casse un ongle !

 

  • ON LACHE PRISE. Sur beaucoup de points, les choix de l’enfant ne vont pas changer la face du monde. Et ne vont pas le transformer en délinquant. Donc on se détent de la pantoufle. Je rappelle aussi qu’un enfant n’a pas la même perception du monde qu’un adulte. Perso, si j’avais 5 ans et si on me laissait choisir entre rose fluo, noir moche, gris pourri et marron caca, mon choix serait vite fait. Donc si vous permettez à l’enfant de choisir son sac à dos, vous acceptez vraiment qu’il choisisse sont sac à dos. Et ce sera sûrement un sac rose ou vert avec un chat, une coccinnelle et un super héros moche dessus. Et vous n’en mourrez pas. (Ok, moi j’en mourrai, mais pas vous !)

Si vous suivez ces règles, alors vous gagnerez le jeu des deux familles finger in the noze. Ok, pas finger in the noze. Finger in the life qui n’est pas un jeu d’enfants. Mais si on joue sans trop se prendre au sérieux, il y a franchement moyen de s’amuser !

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Un article de Papa Positive pour vous soutenir face à ce groupe spécial que sont « les gens » si vous choisissez de laisser le choix à vos enfants.
  • Un article sur l’express.fr au sujet du livre d’une dame qui a écrit un livre sur les risques qu’on devrait laisser prendre aux enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s